Loading Posts...

Tchek réalise un tour de table de 3 millions d’euros

La start-up Tchek vient de lever 3 millions d’euros auprès de Demeter, Région Sud Investissement (conseillé par Turenne Capital) et d’autres partenaires bancaires.

La technologie Tchek est basée sur des procédés d’intelligence artificielle particulièrement élaborés. Les algorithmes de l’entreprise émettent un diagnostic de l’état d’un véhicule à partir d’images. La technologie de la start-up marseillaise utilise à la fois du machine-learning, des arbres décisionnels, la reconnaissance visuelle et de la data science. Créée en 2014, l’entreprise réalise une levée de fonds de 3 millions d’euros en fonds propres pour conquérir l’Europe.

Anton Fert, le PDG de l’entreprise, déclare que cette levée va permettre de renforcer « les moyens accordés à Tchek pour atteindre l’objectif principal que je me suis toujours fixé : être un acteur de premier plan dans le développement de nouvelles mobilités ».

Marché en pleine explosion

Tchek a annoncé parallèlement que sa technologie venait d’être adoptée par 15 acteurs internationaux. La société, basée à Marseille et accompagnée notamment sur notre territoire par ZEBOX (l’incubateur fondé par Rodolphe Saadé, spécialisé dans la logistique et l’industrie 4.0), se concentre sur plusieurs secteurs. D’abord, la location de véhicules qui connaît un boom avec les pratiques d’auto-partage. Tchek répond à un véritable besoin : établir un diagnostic fiable à partir d’images.

D’autres secteurs sont intéressés par la technologie Tchek : la logistique et le marché de l’occasion notamment. Pour Marie Desportes, du groupe Turenne Capital : « La forte ambition de Tchek a été accélérée pendant la crise sanitaire par l’efficacité de l’automatisation numérique ». Le sans-contact et la poursuite de l’activité économique à distance ont effectivement constitué une opportunité pour les technologies numériques. Tchek semble en avoir profité.

Profils tech, IT, business et marketing recherchés

L’entreprise embauche sur la partie business. 10 pays sont déjà ouverts avec des distributeurs et la partie IT. Anton Fert nous confie rechercher actuellement différents profils : tech, IT, business ainsi que sur la partie sells marketing. Le fondateur nous confie : « Avec la levée de fonds, on est passé dans le software, on propose notre solution d’analyses d’images à partir de n’importe quel outil de prise de photos, comme une application mobile pour les scanners ou iPhone ».

Les particuliers, concessionnaires et professionnels des véhicules auront accès à la technologie ; l’entreprise surfe donc sur plusieurs marchés : des concessionnaires, aux loueurs de véhicules et s’ouvre aussi sur le marché de seconde main en plein essor. Il poursuit : « Nous souhaitons multiplier les offres et les solutions pour répondre aux besoins, quel que soit le volume. » Tchek accompagne déjà Europcar et Aramisauto.

L’entreprise, qui avait multiplié par 3 son chiffre d’affaires en 2020, pense faire x4 en 2021.

Loading Posts...