Loading Posts...

Anne-Laurence Petel, députée d’Aix, va travailler sur les faillites d’entreprises

La députée d’Aix et du Pays d’Aix, Anne-Laurence Petel, va devoir travailler les six prochains mois sur la question des faillites d’entreprises. Elle a été missionnée par la commission des finances de l’Assemblée Nationale sur la question des entreprises françaises qui éprouvent des difficultés financières.

Anne-Laurence Petel, ancienne cadre de Bouygues, est donc co-rapporteuse de cette mission. La députée du territoire aixois a estimé auprès de nos confrères de La Provence qu’il s’agissait d’identifier les leviers actionnables par l’Etat pour éviter des faillites d’entreprises, en jouant notamment sur la trésorerie.

Elle souhaite également concentrer ses efforts sur des secteurs particulièrement touchés par la crise, comme l’événementiel par exemple. Néanmoins, selon de nombreux observateurs que nous avons sollicités, le risque de généralisation de la crise à toute l’économie est bien réel.

Risque généralisé

Comme nous l’évoquions dans nos colonnes, les économistes de la banque Natixis, par exemple, tirent la sonnette d’alarme. Le nombre de faillites et de suppression d’emplois est beaucoup plus faible que le niveau de contraction de l’activité.

Cette différence est principalement liée au soutien de l’Etat : report des échéances fiscales, des cotisations sociales, dispositif de chômage partiel et d’accompagnement des entrepreneurs. Pour la banque côtée, ce phénomène a donné naissance à des « entreprises zombies » qui survivent sans véritable activité économique. La députée Petel sera amenée à étudier ce sujet. Car le risque n’est pas que sectoriel. Et les prêts garantis par l’Etat, dont le remboursement vient d’être différé d’un an, devront tout de même être remboursés.

Loading Posts...