Loading Posts...

Effets et conséquences du télétravail post confinement

Le télétravail n’était-il qu’une passade liée au confinement ? Presque obligatoire pendant la Covid-19, il est devenu envisageable à long terme. Beaucoup d’entrepreneurs, jusque-là réticents envers ces pratiques, ont changé d’avis sur le sujet.

Plus agiles, les PME sont propices au télétravail. Un entrepreneur dans le digital nous confie que ses « équipes n’ont pas de limite au télétravail. Chacun s’organise comme il souhaite tant que ça n’impacte pas son travail ni l’organisation de l’entreprise ». Lui-même s’est personnellement rendu compte que le télétravail augmentait sa productivité pour certaines tâches.

Dans d’autres petites entreprises que nous avons rencontrées, l’encadrement du télétravail est devenu un sujet à part entière après le confinement. Certaines ont tranché avec une limite fixée à 1 jour par semaine. D’autres ont ouvert certains jours au télétravail, tout en imposant d’autres jours de la semaine au bureau. Certes, le télétravail progresse mais on est encore loin d’une France 100% en télétravail.

Les bureaux à repenser

La taille des bureaux de l’entreprise est donc à repenser. En effet, si les salariés alternent leur présence, les entreprises peuvent réaliser d’impressionnantes économies en réalisant des coupes dans ce poste de dépenses.

Cette inquiétude est déjà fortement ressentie par les marchés financiers. Il n’y a qu’à voir l’évolution du cours de Covivio sur un an. Cette foncière côtée est une entreprise de gestion immobilière (achat et location de biens) spécialisée dans l’immobilier de bureaux. En février, juste avant la crise du Covid-19, son cours boursier culminait à 110 euros.

Aujourd’hui, il atteint seulement 65 euros. Autre externalité liée au développement du télétravail, l’augmentation de la distance avec le domicile. Si les salariés ne doivent plus se rendre qu’une à deux fois par semaine au bureau, ils pourraient choisir un logement plus éloigné de leur lieu de travail.

La distance domicile-travail pourrait donc, de fait, s’accroître et la métropole réelle pourrait s’agrandir (vers le pays d’Arles, le Var, le Vaucluse).

Loading Posts...