Loading Posts...

L’impact investing et l’économie locale ont le vent en poupe

La crise sanitaire nous a imposé de nouvelles distances. Il faut sortir le moins possible et le moins loin de chez soi. C’est l’occasion de développer les circuits courts. Tour d’horizon des initiatives qui bossent l’économie de proximité.

A Marseille, un groupe d’investisseurs d’un nouveau genre a vu le jour : « Les Cigales ». Ce sont des particuliers qui se sont réunis pour créer ce club. L’objectif ? Epargner chaque mois une somme pour ensuite l’investir collectivement dans un projet du territoire labellisé « économie sociale et solidaire ».

Le concept des Cigales est très répandu dans le Nord de la France : en Bretagne, en région parisienne et dans le Grand-Est. Ce nouveau club marseillais va permettre de financer des initiatives à fort impact social et environnemental. Pour sa création, ils sont 5 membres qui souhaitent rester discrets, de différents horizons professionnels.

Ils vont confier au minimum 30 € par mois à leur club qui ensuite votera sur le principe : 1 personne = 1 voix, la gestion de ces fonds. Les porteurs de projets qui recherchent des fonds peuvent d’ores et déjà les contacter sur Linkedin et Facebook.

Lita.co s’affirme comme rempart face à la crise

La plateforme de crowdfunding numéro 1 sur l’impact investing s’est fendu d’un plaidoyer en faveur de l’investissement au service de l’économie à fort impact social et environnemental. Intitulé « Pourquoi c’est (plus que jamais) le moment d’investir dans l’impact ? », ce texte annonce les mesures prises par la plateforme en soutien aux entreprises dites « de demain ».

Parmi elles, LITA.co a supprimé tous ses frais de dossiers pendant la période du confinement (ils sont habituellement compris entre 1% et 3%). En parallèle, la plateforme a lancé un dispositif de soutien aux entreprises de l’économie sociale et solidaire complémentaire aux leviers actionnés par l’Etat.

Ainsi, LITA a lancé « une nouvelle offre de financement complémentaire aux dispositifs publics : un financement soutien en bridge de fonds propres ». Concrètement, il s’agit d’OCA : obligations convertibles en actions. C’est un dispositif à déployer dans une perspective de long terme, qui permettra de structurer le développement des entreprises tout en répondant maintenant à l’urgence économique.

Loading Posts...