Loading Posts...

L’incubateur Belle de Mai lance “la Résidence” pour les freelances qui démarrent leur activité

Avec la Covid-19, le recours au télétravail a été généralisé comme jamais il ne l’avait été par le passé. Mais s’il y a bien une frange de l’économie qui y avait déjà recours, ce sont les freelances. De façon choisie ou subie, ces entrepreneurs qui offrent des prestations aux entreprises ont bien souvent le statut de micro-entrepreneur, anciennement auto-entrepreneur, exerçant depuis leur domicile, en espace de coworking, et plus ponctuellement chez un de leurs clients directement.

Accompagner les freelances à déployer leur activité

C’est très rare que les freelances aient accès à des bureaux. L’Incubateur Belle de Mai a donc fait le choix de lancer en juin son programme d’accompagnement des freelances intitulé “La Résidence”. Dédié aux indépendants dont l’entreprise a été créée il y a moins de deux ans, ce projet propose à chaque entrepreneur concerné un libre accès à l’incubateur et à tous ses services : espace de travail partagé, salles de réunion, fablab, participation aux événements, accès au réseau…

En échange, les freelances intégrés devront s’acquitter d’une somme de seulement 30 euros HT par mois. C’est un tarif incroyable par rapport aux autres espaces de coworking qui proposent des locaux pour un tarif souvent compris entre 150 et 250 euros par mois et par poste de travail.

Un partenariat gagnant-gagnant

“La Résidence” se présente comme un partenariat gagnant-gagnant entre l’incubateur et les freelances qui le rejoignent. Car, au-delà de la somme forfaitaire versée mensuellement par les indépendants, ceux-ci doivent consacrer un peu de leur temps aux projets de l’incubateur en lien avec leur spécialité.

L’objectif de l’incubateur est d’accompagner les freelances dans leur posture entrepreneuriale d’un côté, et de dynamiser leur réseau d’indépendants. Ainsi, si vous êtes freelance dans les secteurs de la “tech”, de la data, du design produit, du marketing, de la vente et de la communication, et que votre entreprise a moins de deux ans d’existence, alors vous pouvez candidater pour intégrer le programme “La Résidence”.

Un projet soutenu par la Région

A noter que ce projet est soutenu par la Région Sud qui a labellisé l’Incubateur Belle de Mai “Sud Labs”. Pour obtenir un tel label, l’Incubateur a répondu à un appel à projets régional qui lui a permis de débloquer des fonds de soutien à ce projet. Ainsi, la Région subventionne les dépenses de fonctionnement et d’investissement de “la Résidence” à hauteur de 25.000 euros maximum, dans la limite de 50% des dépenses.

Arnaud Lacan : « Le télétravail est un contrat psychologique entre le manager et le collaborateur »

 

Loading Posts...