Loading Posts...

Travel in France, la nouvelle plateforme de réservation d’hébergement sortie de la crise

Avec la crise sanitaire que nous avons traversée ces derniers mois, la nécessité de voyager en France s’est imposée pour de nombreux estivants en quête d’une destination exotique.

Travel in France est la nouvelle plateforme qui regroupe quatre acteurs majeurs de l’immobilier. Avec la pandémie mondiale, il est plus que recommandé de rester dans son propre pays. Pour profiter de cette opportunité économique, quatre acteurs de l’immobilier de courte durée se sont alliés dans la création d’une seule et même plateforme pour mutualiser l’offre et la demande.

Ainsi, le vacancier en quête de l’hébergement de ses rêves utilise un seul « guichet » pour trouver le logement de ses vacances, avec une offre élargie.

Le service comme argument de vente

Cette plateforme est née de l’union de quatre entreprises françaises : GuestReady, HostnFly, Welkeys et le marseillais NocNoc. Ils partent du principe que la plupart des voyageurs sont déçus de la qualité de service fournie par les particuliers qui louent des logements via des plateformes de type AirBnB.

TravelInFrance, c’est aussi un formidable argument marketing : cette plateforme numérique parle plus aux Français et aux touristes étrangers que les noms originaux de ces entreprises innovantes. Le référencement est un sujet capital qui pourrait être une des clés de la réussite de la plateforme.

Grâce à cette « marque blanche », la mutualisation des logements gérés par des professionnels permet d’étoffer l’offre. Ainsi, la plateforme TravelinFrance va proposer pas moins de 3 500 logements dans 40 villes françaises différentes. Lancée le 10 juillet 2020, elle a été conçue pour soutenir l’activité de ces entreprises numériques du tourisme face à la crise sanitaire.

Une crise économique avec le confinement

Le confinement a forcé les Français à ne se déplacer que pour des cas d’extrême urgence. Le secteur de la location de courte durée a donc été une des victimes majeurs de la crise économique induite par cette mesure.

La startup marseillaise Nocnoc avait communiqué sur cette « période difficile » en proposant des hébergements gratuits pour le personnel hospitalier mobilisé du début du mois d’avril jusqu’à la fin du mois de mai. Cet acteur du tourisme qui propose des « grands appartements pour des courts séjours » a su s’allier à d’autres acteurs pour davantage peser face aux mastodontes AirBnB ou Booking.

Loading Posts...