Loading Posts...

Le projet alimentaire territorial : Coup de frein pour l’immobilier neuf métropolitain ?

La métropole Aix-Marseille-Provence a initié une démarche nouvelle : créer un Plan Alimentaire Territorial (PAT).

Il s’agit d’un projet transversal qui vise à ce que le département des Bouches-du-Rhône tende vers l’autonomie alimentaire. L’idée phare est donc de soutenir la filière agricole au sein de la métropole AMP et du Pays d’Arles.

Nourrir une zone densément peuplée qui s’urbanise

Ce PAT est le premier de France par son ampleur. Il concerne 2 millions d’habitants répartis dans 121 communes. Historiquement très riches en terres agricoles, les Bouches-du-Rhône ont connu une urbanisation galopante depuis les années 1980. Au total, c’est une surface équivalente à la superficie de la ville de Marseille qui a été bétonnée.

La plupart des terres artificialisées sont situées en zone périurbaine : dans les arrondissements périphériques de Marseille, dans les communes du Pays d’Aix, ou du Pays Salonais. Face à cette urbanisation horizontale qui grignote les terres agricoles, l’architecte Corinne Vezzoni a proposé récemment une urbanisation verticale. Repenser ainsi notre mode d’habitat permettrait de préserver des espaces naturels.

PAT ambitieux et réalité du terrain

Le PAT souhaite créer des emplois et développer l’économie du territoire, être un pilier en matière de choix urbanistiques et d’aménagement, d’environnement, d’innovation, de nutrition et d’identité patrimoniale. Mais le plan se heurte à la réalité : la ville de Marseille est auto-suffisante d’un point de vue alimentaire à seulement 2%, le peu de terres agricoles restantes sont menacées : il y a notamment le cas des Charmerettes, domaine agricole de 3,5 hectares, menacé par la construction d’une résidence attirée par le Boulevard Urbain Sud.

L’association France Nature Environnement qui lutte contre la suppression des terres agricoles recense 50 projets d’artificialisation des sols en cours dans les Bouches-du-Rhône.

Les chiffres clés
145 000 hectares : Superficie des terres agricoles
5 000 exploitations
1er département bio de France (29% de surface agricole)
5 500 salariés dans l’agro-alimentaire
Loading Posts...