Loading Posts...

SweepBright : Une révolution logicielle qui transforme l’agent immobilier

Le milieu des agences immobilières peut se résumer en trois profils bien distincts. L’agence traditionnelle, affiliée à un réseau ou indépendante, qui compte des salariés, des bureaux, une image de marque et une certaine réputation. Dans les années 2000 ont émergé de nouveaux acteurs.

Tout d’abord, les réseaux de mandataires composés d’indépendants plus souples, travaillant souvent seuls sur un secteur géographique distribué par la tête de réseau, sans locaux ni personnel. Leurs charges sont moindres, leur marge l’est souvent aussi. Ils ont réussi à bousculer le marché traditionnel.

Enfin, les derniers acteurs sont nombreux et n’ont pas encore trouvé véritablement leur modèle : ce sont les agences immobilières entièrement digitales. Fort de ce constat, Sweepbright s’est lancé à destination des agents immobiliers « de terrain » (appartenant donc aux deux premières catégories).

Améliorer le niveau de service pour préserver les marges

Sur le marché immobilier, les marges des agences ont tendance à se réduire, quand elles ne sont pas carrément supprimées par la vente de particulier à particulier. Sweepbright propose d’augmenter la valeur ajoutée des agents immobiliers grâce à une suite technologique. L’entreprise propose une suite logicielle et une application mobile.

Cet ensemble permet à l’agent d’améliorer son acquisition de prospect, la gestion de son planning, la visibilité de ses annonces, mieux gérer son site web, analyser ses datas et automatiser certaines tâches. L’application mobile permet à l’agent immobilier de disposer de ressources supplémentaires consultables sur le terrain pour améliorer l’expérience utilisateur du visiteur dans la recherche d’un bien.

Modèle économique très intéressant

Le modèle économique de Sweepbright repose sur l’abonnement. Il en existe différents types selon la taille et la structure de l’agence immobilière : à partir de 68 € / mois avec abonnement annuel, et jusqu’à 1350 € par mois. Grâce à ce business model, 80% de son CA est récurrent. La valorisation premoney de l’entreprise est de 5 millions d’€.

Elle a généré un CA de 443.000 € en 2019 avec 1230 utilisateurs (10% du marché belge). Elle souhaite lever 2,5 millions d’€ pour s’attaquer au marché français, avec un horizon de sortie compris entre 3 et 5 ans.

Loading Posts...