Loading Posts...

Abelio place la technologie au service des agriculteurs

La taille des exploitations agricoles françaises ne cesse de grandir. Et les moyens de détection des parasites, maladies et sécheresses sont encore limités. Dans l’extrême majorité des cas, c’est l’œil de l’agriculteur qui détecte les troubles dans ses cultures lorsqu’il inspecte physiquement une parcelle.

Face à la problématique des troubles dans les cultures agricoles, Abelio a conçu un drone solaire autonome, capable de survoler les parcelles agricoles. Equipé de capteurs, il est efficace pour détecter les différents paramètres environnementaux ainsi que les éventuelles atteintes aux cultures. De manière à analyser les informations captées, ce drone solaire est équipé d’un logiciel d’intelligence artificielle. Celui-ci permet donc d’analyser de façon approfondie l’état de santé des cultures.

Cette innovation répond à un réel besoin. L’agriculture est encore un secteur de l’économie qui manque d’innovations structurantes comme ce drone semble en être une. Actuellement, ce drone à zéro empreinte carbone n’est pas encore commercialisé. A l’état de prototype, il fait déjà ses preuves en matière d’optimisation des ressources pour l’agriculteur (eau, produits phytosanitaires…)

Modèle économique encore jeune

Le modèle économique se décompose en deux types de prestations. Les prestations dites « PRO » qui proposent à l’agriculteur 15 à 20 vols / saison au-dessus de ses parcelles pour un coût d’environ 25 euros / hectare. Existent aussi les prestations dites « Performance » : la vente ou location du drone à l’agriculteur, de manière à ce qu’il puisse surveiller quotidiennement ses cultures.

Pour la commercialisation de cette technologie, Abelio prévoit seulement la commercialisation directe auprès des agriculteurs via les réseaux de coopératives. A priori, cela semble un peu limité, bien que le « bouche-à-oreille » puisse jouer un véritable effet compte tenu de l’aspect particulièrement innovant de cette technologie qui répond à un besoin réel de la profession.

Par ailleurs, la valorisation pre-money d’Abelio à 1 800 000 euros semble assez élevée pour une entreprise qui n’a réalisé aucun chiffre d’affaires cette année, et qui ne prévoit d’atteindre véritablement son seuil de rentabilité qu’en 2023.

Loading Posts...