Loading Posts...

Les Marmites Volantes : un nouveau modèle pour la restauration collective

Les Marmites Volantes souhaitent offrir des repas de qualité au consommateur final, avec des produits frais, et un impact environnemental limité. Il s’agit d’une entreprise née en 2012 et qui est présente uniquement en région parisienne (de quoi donner des idées aux entrepreneurs provençaux).

Les Marmites Volantes sont initialement un restaurant, mais les fondateurs ont rapidement diversifié l’activité autour de trois piliers : la livraison en entreprise (14% du chiffre d’affaires), la restauration sur place ou à emporter (30% du chiffre d’affaires) et la restauration collective (56% du chiffre d’affaires). Cette diversification a justement permis à l’entreprise de tirer son épingle du jeu, dans un secteur globalement sinistré.

Le segment de la restauration collective, qui représente plus de la moitié du chiffre d’affaires, a connu une augmentation de 300% sur l’année 2020, grâce à la signature de nouveaux contrats. C’est cette activité, et cette diversification qui ont permis à l’entreprise d’être résiliante face à la pandémie de la Covid-19.

Un positionnement porteur

Les recettes de saison, à base de produits frais en circuit-court, ont certainement de beaux jours devant elles, et les Marmites Volantes souhaitent remporter de nouveaux marchés en Île-de-France, région d’implantation de l’entreprise. L’entreprise dispose de deux restaurants : dans le 19e arrondissement de la capitale, et à Montreuil, dans un café du 18e arrondissement.

L’entreprise maîtrise la chaîne d’approvisionnement avec de forts liens avec les producteurs, mais aussi la chaîne de distribution. Ce sont des salariés de l’entreprise qui livrent les restaurants d’entreprises et les cantines scolaires en vélo-cargo. L’impact social et environnemental de l’entreprise est énorme. C’est même son image qui permet aux Marmites Volantes d’accélérer. Sur les deux dernières années, l’activité a augmenté de 70%.

Aujourd’hui, les Marmites Volantes souhaitent faire perdurer ce modèle résilient, même si la restauration collective connaît un boom, notamment avec la prise de conscience post-confinement. L’entreprise souhaite aujourd’hui lever 500 000 euros, sous la forme d’augmentation de capital (17,86% des parts reviendront aux nouveaux actionnaires).

Pour investir : retrouvez plus d’informations ici

Loading Posts...